Lait français : le nombre d'éleveurs continue de diminuer

Publié
Lait français : le nombre d'éleveurs continue de diminuer
Article rédigé par
D. Sébastien, E. Bach, T. Simonet - France 2
France Télévisions

Le prix du lait n'a augmenté que de 1,5 %. Pourtant, la flambée des coûts des producteurs aurait dû engendrer une hausse de 20%, selon les syndicats. Démoralisés, de plus en plus d'éleveurs se détournent de leur activité. Risque-t-on une pénurie de lait ?

La France, grand pays producteur, pourrait-elle bientôt manquer de lait ? On compte aujourd'hui 50 000 éleveurs en activité, deux fois moins qu'il y a vingt ans. Parmi ceux qui tiennent encore bon, Wilfried Paccaud. Avec ses trois associés, à Saint-Cyr-sur-Menthon (Ain), il résiste, à la tête d'un troupeau de 120 bêtes. Il vend son lait 39 centimes le litre et espère bientôt passer à 43 centimes. "Si ça continue comme ça et que les producteurs français ne gagnent pas assez leur vie, oui je pense qu'on va manquer de lait dans les années à venir en France", dit-il.

Le prix du lait doit être revalorisé

Électricité, gazole, alimentation pour le bétail, les charges fixes ont particulièrement augmenté ces derniers mois. Pour certains éleveurs, il devient difficile d'équilibrer les comptes et d'envisager l'avenir. Et pour ne rien arranger, la sécheresse menace. Les responsables de la filière alertent. Selon eux aujourd'hui, le lait n'est pas vendu au juste prix aux consommateurs, et doit être revalorisé. La France est aujourd'hui le deuxième producteur de lait de vache après l'Allemagne. Il n'est pas certain qu'elle tienne ce rang très longtemps si le nombre d'éleveurs continue de diminuer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.