Agriculture : le lait bio, la fin d'une bonne affaire ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Agriculture : le lait bio, la fin d'une bonne affaire ?
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Sébastien, J-C.Martin - France 2
France Télévisions

Les producteurs de lait convertis au bio risquent de voir leur rémunération baisser, tout simplement parce qu'ils sont trop nombreux et que leur production excède la demande. Certains en viennent à vendre leur lait bio comme du lait ordinaire.

Deux éleveurs qui travaillent en bio rassemblent leurs vaches pour les mener à l'étable afin de les traire. Mais depuis quelque temps, un doute s'est installé. "On se pose des questions sur l'avenir de la ferme, sur les investissements qu'on a faits ces dernières années et on se doutait qu'à un moment, il y aurait un peu trop de lait", explique Aymeric Morel, producteur de lait bio.

"Le marché est saturé"

Alors que la production de lait bio augmente, sa consommation a baissé après des années de forte croissance. Dans l'exploitation d'Aymeric Morel, le lait est collecté par la coopérative Biolait. L'excès de production entraîne donc une baisse des prix et une partie du lait est déclassée et commercialisée en conventionnel. "On nous le paie moins cher car on est obligés d'en passer une partie en conventionnel, parce que le marché est saturé", avance François Grange, producteur de lait bio.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.