Agriculture : dix ans après sa conversion au bio, un producteur de lait triple son salaire

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Agriculture : dix ans après sa conversion au bio, un producteur de lait triple son salaire
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Guyon, J. Boulesteix, B. Picrel - France 2
France Télévisions

Le phénomène du bio bouleverse notre agriculture. La demande est forte alors beaucoup d'exploitants s'y mettent. C'est le cas de Bruno Joly. Producteur de lait à Saint-Gervais-les-Trois-Clochers (Vienne), il a hérité de la ferme familiale et a décidé de changer complètement de modèle.

À Saint-Gervais-les-Trois-Clochers, dans la Vienne, Bruno Joly est un ancien producteur intensif de lait. En 1991, il amorce un changement radical pour une production plus raisonnée, jusqu'à se convertir à l'agriculture biologique il y a dix ans. "Comme on n'achète pas d'engrais pour faire pousser l'herbe, on a beaucoup moins de charges", affirme l'agriculteur.

Avec le logo bio, les ventes bondissent

Pour nourrir ses vaches, Bruno Joly consacre 60 hectares de terres aux cultures, comme celle de la betterave fourragère. "Les vaches en mangent 20 kilos tous les soirs", explique-t-il. Le lait de ses vaches part directement dans sa fromagerie. "Dès qu'on a mis le logo bio, on a augmenté nos ventes en instantané de 40%", poursuit le producteur. En dix ans, il a même recruté cinq personnes. Ses produits, beurre, crème fraîche, yaourts, sont vendus dans une centaine de magasins aux alentours. La conversion en bio de sa ferme a permis à Bruno Joly de presque tripler son salaire et celui de ses associés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.