Intempéries : les récoltes des agriculteurs fortement touchées par l'orage

Publié
Intempéries : les récoltes des agriculteurs fortement touchées par l'orage
Article rédigé par
D. Lachaud, France 3 Régions, O. Pergament - France 3
France Télévisions

Le bilan des orages, survenus samedi 4 et dimanche 5 juin, est très lourd pour les agriculteurs. La grêle a dévasté aussi bien des champs de céréales que des vignes. Déjà fragilisés par la sécheresse, certains exploitants ont tout perdu.

Au milieu de ses champs, David Vallée est abattu, lundi 6 juin. Jamais l'agriculteur, installé à Sonchamp (Yvelines), n'avait connu d'orage aussi violent. "On voit qu'il n'y a plus rien. Les épis sont tous par terre". La quasi-totalité de ses 200 hectares de céréales a été ravagée par la grêle. Son assurance ne pourra pas compenser toutes les pertes. "C'est très dur, ça fait deux jours que je ne dors pas, c'est horrible. (…) On était serein, on préparait nos installations (…) et on a tout perdu en 15 minutes", confie-t-il. 

Réforme de l'assurance agricole 

Les champs de maïs d'Éric Taillandier, céréalier en Indre-et-Loire, ont été fauchés. Il espère beaucoup de son assurance agricole, devenue indispensable selon lui. "À n'importe quelle période de l'année, il arrive des conditions climatiques assez brutales", dit-il. En France, moins de 20 % des exploitations agricoles sont assurées. Les assurances sont jugées trop chères, ou pas assez efficaces. Une réforme de l'assurance récolte, plus large et plus protectrice, vient toutefois d'être adoptée par la Parlement et entrera en vigueur en 2023.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.