Intempéries : des conséquences importantes sur l'agriculture

Reportage en Meurthe-et-Moselle, dans le Doubs et le Tarn, où les intempéries et le mauvais temps menacent les récoltes.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Champs inondés depuis plusieurs semaines, des eaux qui ne s'écoulent pas :les agriculteurs se désolent du mauvais temps. "Ça, c'est un champ que j'aurais dû faire en ensilage pour mes vaches laitières il y a un mois", explique Etienne Vuillaume, exploitant agricole à Lunéville (Meurthe-et-Moselle). "La rivière déborde deux fois par mois depuis mars". Il a dû rentrer ses bêtes et puiser dans ses stocks hivernaux pour les nourrir. Même scénario à Besançon, dans le Doubs, où les champs sont boueux depuis des jours. Les vaches s'engluent dedans, ce qui rend l'herbe peu appétissante.

Une mauvaise production en vue

Pour ce maraîcher, la moitié de sa production de légumes bio est détruite. "Le mauvais temps donne une terre très peu travaillable", indique Jérôme Maire. "La capacité pour les plants à reprendre, est donc très réduite". Idem dans les vergers de Montesquieu dans le Tarn. Malgré la pluie, il faut vite ramasser les abricots afin de les empêcher de s’abîmer. Cet été on attend une très faible récolte de fruits à noyau.

Le JT
Les autres sujets du JT