Incendies en Amazonie : "On n'est pas obligés d'être complices et d'acheter de la viande du Brésil", lance Corinne Lepage

Corinne Lepage, avocate, ancienne ministre de l'Environnement et présidente du parti politique Cap 21, est l'invité du 23h de franceinfo lundi 26 août.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La forêt amazonienne brûle pour être transformée en terres agricoles. "On est au bout du cycle, car c'est nous qui achetons derrière la viande et le soja. On est complices, a dit justement le président. Mais on n'est pas obligé de l'être. On n'est pas obligé d'acheter de l'huile de palme, de la viande brésilienne nourrie au soja", s'insurge l'avocate écologiste Corinne Lepage sur franceinfo.

L'Amazonie, c'est aussi "des zones occupées par des tribus indiennes. Il y a une volonté de faire partir les autochtones. Je ne dis pas que Jair Bolsonaro veut les tuer sur place, mais il est extrêmement opposé aux Indiens. Il veut récupérer ces terres au bénéfice des multinationales qui vont développer les cultures du soja OGM, de l'huile de palme et de l'élevage", déplore la présidente du parti Cap 21.

"Une avancée" sur le nucléaire iranien

L'aide internationale des pays du G7 face aux incendies est "importante, mais ils n'ont pas touché au fond du problème", regrette-t-elle.

Le rapprochement opéré par la France entre les États-Unis et l'Iran est "une avancée. C'est une victoire diplomatique du président Macron indéniablement. On n'est pas encore dans la renégociation de l'accord" sur le programme nucléaire iranien, mais "on est plutôt vers la désescalade", note Corinne Lepage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Corinne Lepage
Corinne Lepage (FRANCEINFO)