Incendie de Lubrizol : les producteurs de lait s'impatientent

Les éleveurs normands n'ont toujours pas obtenu le feu vert pour commercialiser le lait consigné depuis l'incendie de l'usine chimique de Lubrizol il y a deux semaines à Rouen (Seine-Maritime).

France 3

C'est un nouveau cri de colère des habitants de Rouen (Seine-Maritime). À l'appel de la CGT et de Greenpeace notamment, 1 500 personnes sont descendues dans la rue pour faire entendre leur inquiétude, 15 jours après l'incendie de l'usine Lubrizol. Malgré la venue de trois ministres vendredi 11 octobre à Rouen, les nombreux éleveurs ne décolèrent pas. 

Les éleveurs viennent jeter leur lait devant la préfecture

Un autre collectif a rassemblé 500 personnes, avec l'intention de mener une action en justice. Vendredi 11 octobre, les éleveurs sont venus jeter leur lait devant les grilles de la préfecture. Du lait consigné depuis bientôt deux semaines, et toujours interdit à la vente, malgré la promesse lancée hier par le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume de lever les restrictions immédiatement.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Ferme des mille vaches, à Drucat (Somme).
La Ferme des mille vaches, à Drucat (Somme). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)