Cet article date de plus d'un an.

Gironde : au cœur d'une exploitation de muguet, à quelques jours du 1er mai

Publié
Gironde : au cœur d'une exploitation de muguet, à quelques jours du 1er mai -
Gironde : au cœur d'une exploitation de muguet, à quelques jours du 1er mai Gironde : au cœur d'une exploitation de muguet, à quelques jours du 1er mai - ()
Article rédigé par France 3 - France 3 Aquitaine, C. Rigeade, K. Jbali, C. Varone
France Télévisions
France 3

Dimanche 1er mai, ce sera le traditionnel jour du muguet. Pas de vacances donc pour les producteurs des petites clochettes. Reportage à Martillac, près de Bordeaux. 

À Martillac (Gironde), dans une exploitation de muguet, une dizaine de personnes s'affairent au calibrage, mercredi 27 avril. Il faut trier pas moins de 200 000 brins avec minutie, en seulement quelques jours. "Quand on reçoit le bouquet dans des seaux il peut être emmêlé, donc il faut faire attention", explique Ingrid Faure, trieuse de muguet. Les brins sont stockés après la récolte dans une chambre froide, à 20°C et 90% d'humidité. 

De jolis brins de muguet en 2022 

Si le savoir-faire est ici maîtrisé depuis trois générations, c'est toujours la course contre la montre, à quelques jours du 1er mai. "En cinq jours on a le calibrage, le conditionnement, l'expédition, la réception des clients qui viennent le chercher ici", détaille Jacques Dubern, exploitant de muguet. Il faut ensuite emballer les brins de muguet, et les placer dans des cartons. 200 sont vendus en quelques jours, principalement à des fleuristes. Un commerçant, venu depuis Angoulême (Charente), se réjouit de la qualité. En 2022, l'année annonce du joli muguet, après des années de météo compliquée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.