Gel : des pertes de récoltes pour les agriculteurs français

La vague de froid qui s'est abattue sur l'Hexagone au début du mois de mai 2019 a fait de nombreux dégâts dans les vignes et les cultures, touchées par le gel.

FRANCE 3

En 2019, le froid a battu un record au début du mois de mai, et le gel a impacté de nombreuses cultures agricoles. À Amiens (Somme), un producteur de pommes est inquiet. Dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 mai, la température est descendue à -3 degrés et il a gelé. La période de floraison est un moment crucial, puisqu'à cette époque, la fleur est gorgée d'eau, donc très vulnérable. À Bordeaux (Gironde), un couple de viticulteurs ne se fait plus d'illusions, la moitié de ses vignes ayant été touchées. En 2017, leur vignoble avait déjà souffert du gel. "Cette seconde année quasiment consécutive va être vraiment difficile pour nous, pour payer nos emprunts et faire vivre l'exploitation", explique Mathieu Mercier, le viticulteur.

Se protéger par tous les moyens

À Strasbourg (Bas-Rhin), dans un verger de pommes, on tente l'utilisation de grosses bougies pour réchauffer l'air et les machines pour diffuser de la fumée. Tous gardent espoir que les températures remontent dans les prochains jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vignes de Champagne recouvertes de givre à Verzenay (Marne), le 1er janvier 2017.
Les vignes de Champagne recouvertes de givre à Verzenay (Marne), le 1er janvier 2017. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)