Gard : des vendanges de plus en plus précoces

Les vendanges en juillet : situation inédite pour des viticulteurs du Gard. Ils ont récolté des muscats petit grains avec deux semaines d’avance. Le changement climatique n’y serait pas pour rien.

France 3

 Ce n’est pas un matin comme les autres pour Guillaume Puccini. Il a beau avoir de l’expérience, un début de vendange c’est un peu comme la rentrée des classes pour les viticulteurs. Ce qui le perturbe le plus cette année, ce n’est pas la qualité du raisin, les muscats sont parfaits. Ce qui le préoccupe, c’est le calendrier : "Personnellement, c’est une première. Vendanger au mois de juillet, c’est du jamais vu."

Une situation préoccupante

Cette année, les conditions ont été parfaites : un hiver doux, de la pluie en juin, et un temps sec et chaud depuis le début de l’été. Mais derrière ce scénario idyllique se cache une situation préoccupante. Dans les vignes, le changement climatique est déjà un phénomène concret. "Plus les années passent, plus c’est compliqué, c’est inquiétant, témoigne le viticulteur Anthony Puccini. On est à la merci du climat. Plus les années passent et plus c’est compliqué, avec la sécheresse les vignes souffrent plus."

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vendanges en juillet : situation inédite pour des viticulteurs du Gard. Ils ont récolté des muscats petit grains avec deux semaines d’avance. Le changement climatique n’y serait pas pour rien.
Les vendanges en juillet : situation inédite pour des viticulteurs du Gard. Ils ont récolté des muscats petit grains avec deux semaines d’avance. Le changement climatique n’y serait pas pour rien. (France 3)