François Hollande hausse le ton contre la grande distribution

Les prix négociés entre les grandes surfaces et les éleveurs seraient trop bas, selon les agriculteurs.

FRANCE 2

La situation devient de plus en plus critique pour les agriculteurs. Quelque 22 000 éleveurs seraient au bord de la faillite. Face à cette urgence, François Hollande a haussé le ton contre les grandes surfaces afin qu'elle respecte les engagements sur les prix, décidés au mois de juin. "Il faut que cette grande distribution puisse offrir aux consommateurs la qualité et aux producteurs les prix", a martelé le chef de l’État hier, samedi 18 juillet.

"Ils ont besoin d'être soutenus"

Sur son blog, Michel-Edouard Leclerc a réagi à l'annonce du président de la République : "Cibler la seule distribution est absolument inefficace, c'est même contre-productif". Et d'ajouter : "C'est à l'Etat qu'il appartient de lutter au niveau européen contre les distorsions de concurrence".
 
Du côté des consommateurs, on est prêt à faire un effort : "Ils ont besoin d'être soutenus, donc il faut essentiellement manger français", estime une cliente d'un magasin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président François Hollande s\'adresse à la presse à l\'issue du sommet du G7, à Bruxelles (Belgique), le 5 juin 2014.
Le président François Hollande s'adresse à la presse à l'issue du sommet du G7, à Bruxelles (Belgique), le 5 juin 2014. (ALAIN JOCARD / AFP)