Fêtes de fin d'année : les trufficulteurs inquiets

À quelques semaines des fêtes de fin d'année, les trufficulteurs sont inquiets. La fermeture des restaurants constitue un sérieux manque à gagner pour les professionnels de la truffe. 

France 2

En Dordogne, les contrôleurs inspectent la qualité des truffes avant l'ouverture du marché. Le premier critère pour choisir une truffe est de la renifler pour mesurer l'intensité de son parfum. Or, cette année, la crise sanitaire interdit tout contrôle olfactif. "Les acheteurs n'ont pas le droit de sentir, ils font confiance aux contrôles, dans la plupart des cas", explique Jean-Claude Lafon, contrôleur qualité.

4 600 tonnes produites en Dordogne

Les 1 600 producteurs de Dordogne produisent 4 600 tonnes de truffes au total. Pour être sûr qu'elles soient vendues, seules celles qui sont à maturité sont ramassées. Guy Besse, producteur, n'a pas la certitude d'écouler sa production. "Les restaurateurs sont fermés donc ils ne vont pas acheter", estime-t-il. À l'ouverture du marché, les clients ne sont pas nombreux : la plus grosse partie de la production est achetée par des grossistes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
France 3 nous emmène en Provence à la recherche de l\'or noir, à savoir la truffe noire d\'hiver, qui arrive en ce moment à pleine maturité.
France 3 nous emmène en Provence à la recherche de l'or noir, à savoir la truffe noire d'hiver, qui arrive en ce moment à pleine maturité. (France 3)