Cet article date de plus d'un an.

Environnement : une maire déterminée à faire interdire les pesticides dans sa commune

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Environnement : une maire déterminée à faire interdire les pesticides dans sa commune
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une vingtaine d'élus veulent faire interdire les pesticides sur leurs communes. Après une première tentative en janvier 2019, la maire de Parempuyre (Gironde) a récidivé avec la mise en place d'un arrêté anti-pesticides mardi 27 août.

À Parempuyre (Gironde), il n'y a plus de pesticides à moins de 100 mètres des habitations. La maire a décidé d'interdire l'épandage des produits phytopharmaceutiques de synthèse pour protéger les habitants qui vivent à proximité des champs de vignes traités avec des pesticides.Un arrêté anti-pesticides semblable à celui pris par le maire de Langouet (Ille-et-Vilaine) et qui a été suspendu par le tribunal administratif de Rennes mardi 27 août.

Un marché de 4 milliards d'euros

Mais la suspension de l'arrêté n'inquiète pas l'élue. "Je suis sereine parce que je sais que sur le fond j'ai raison",développe Béatrice de François, maire de Parempuyre. En janvier 2019, elle avait déjà pris un arrêté similaire, mais la préfecture lui avait demandé de le retirer, car il interdisait tous les produits phytopharmaceutiques sans distinction. L'élue autorise aujourd'hui les produits biologiques. Le chiffre d'affaires des vins de Bordeaux s'élève à 4 milliards d'euros. La préfecture a deux mois pour légaliser ou rejeter la décision de madame la maire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.