Environnement : l’hydroponie, l’agriculture autrement

En Italie, au milieu des vignes toscanes, une exploitation agricole fait pousser des tomates sans terre, sans pesticides et uniquement avec une alimentation en eau.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En Italie, sous une serre installée en Toscane, près de 4 millions de tomates sont cultivées chaque année. Ici, les agriculteurs portent des blouses blanches et les plants poussent dans des carrés de mousse artificielle humidifiés en permanence. Cette technique s’appelle l’hydroponie. Chaque plante se nourrit selon ses besoins avec de l’eau, qui circule dans des tuyaux. Dans cette usine incroyable, les rendements sont jusqu’à 50 fois supérieurs à ceux de l’agriculture traditionnelle et la consommation d’eau inférieure à celle des cultures plein-air.

Produire plus en consommant moins

“On arrive à produire ici une salade avec seulement deux litres d’eau, contre 75 litres avec l’agriculture traditionnelle en plein champ. Et ces deux litres d’eau proviennent uniquement de l’eau de pluie”, assure Luigi Galimberti, directeur général de SFERA Agricola. C’est justement tout le défi de l’agriculture de demain : produire plus, en consommant moins.

Le JT
Les autres sujets du JT
(BJOERN HOLLAND / IMAGE SOURCE / AFP)