Environnement : le silence des oiseaux

Un tiers des oiseaux ont disparu de nos campagnes depuis 15 ans.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans nos champs, l'image se raréfie : la fauvette, la perdrix rouge, et même la plus criarde et la plus commune, l'alouette, voient leur population dangereusement décliner. Dans les Deux-Sèvres, ce chercheur, comme 800 ornithologues en France, recense toute l'année les populations d'oiseaux champêtres.

9 oiseaux champêtres sur 10 ont disparu en 20 ans

Leur disparition s'est accélérée dernièrement : "On a perdu un tiers des effectifs de l'espèce la plus abondante, et des espèces moins abondantes ont perdu encore plus d'effectifs, comme les perdrix par exemple, où on a enregistré des déclins de 80 à 90%, donc 9 individus sur 10 ont disparu en l'espace de 20 ans", explique Vincent Bretagnolle. Si les oiseaux champêtres souffrent à ce point, c'est que leurs sources de nourriture se raréfient. Moins de graines, avec depuis dix ans, l'arrêt des jachères. Et surtout, 75 % d'insectes volants en moins à cause des pesticides. En forêt et en ville, contrairement aux champs, les populations d'oiseaux sont stabilisées, mais avec un nombre d'espèces très limité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les perdrix sont particulièrement représentées dans le déclin des oiseaux constaté dans la campagne française.
Les perdrix sont particulièrement représentées dans le déclin des oiseaux constaté dans la campagne française. (MAXPPP)