Cet article date de plus d'un an.

Élevage : les farines animales de nouveau autorisées par la Commission européenne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Élevage : les farines animales de nouveau autorisées par la Commission européenne
France 2
Article rédigé par
S.Lanson, C.Wormser, G.Sabin, G.Sabin - France 2
France Télévisions

La Commission européenne a revu sa copie concernant les farines animales, et les autorise de nouveau à la vente pour les porcs et les volailles sous le nom de "protéines animales". Elles étaient interdites au sein de l’Union européenne depuis la crise de la vache folle.

Ces farines animales avaient affolé toute l’Europe dans les années 90 avec la crise de la vache folle. Elles devraient faire leur retour dans les étables cet automne, mais cette fois sous une forme totalement différente. Alors pourquoi utiliser à nouveau ces farines ? Selon Laurent Dartois, un éleveur, la nourriture donnée actuellement à ses 300 truies lui coûte trop cher, notamment le soja importé du Brésil. Pour lui, l’idée de produire à nouveau des farines issues d’animaux fabriquées à proximité est un atout économique.

Des protéines animales qui proviendront d’animaux en bonne santé  

La seule condition pour qu’il accepte cette nouvelle nourriture, ce sont des garanties sanitaires strictes. Auparavant, ces farines animales pouvaient être fabriquées à partir d’animaux malades ou morts, d’os, de poils ou de cerveaux. Désormais, l’Europe l’assure, les protéines animales transformées viendront uniquement d’animaux en bonne santé, destinés à l’alimentation humaine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.