Élevage : le prix du porc flambe

La hausse fulgurante du prix du porc risque d’étrangler la filière charcuterie. Une hausse due à la demande chinoise.

FRANCE 2

Ces cochons sont de plus en plus réclamés dans le monde entier. Depuis quelques semaines, le cour du porc flambe : 1,17 euros/kg en novembre 2018 contre 1,39 euros/kg au 8 avril 2019. De quoi redonner le sourire à cet éleveur breton après des années de vaches maigres. "C’est une très bonne nouvelle que cela reparte à la hausse. Cette embellie, on va pouvoir respirer pour renflouer nos dettes", témoigne Etienne Bricet, éleveur porcin.

La filière s'inquiète

L’explication se trouve à plus de 8 000 kilomètres de là. En quelques années, la Chine est devenue le premier pays producteur et consommateur de porcs au monde. Chaque seconde, 19 porcs y sont abattus et consommés. Mais aujourd’hui, les élevages chinois ne peuvent plus répondre à cette demande. La peste porcine touche le pays depuis six mois. Alors les importations se multiplient depuis la France, l’Allemagne, l’Espagne. Mais la filière s’inquiète. A l’autre bout de la chaîne, les prix sont fixés une fois par an par la grande distribution. Entre les deux, abattoirs, charcutiers sont prix en étaux. Leurs marges se réduisent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des porcs dans un élevage en France. 
Des porcs dans un élevage en France.  (HELENE VALENZUELA / AFP)