Des vendanges mi-figue mi raisin

Les viticulteurs s'apprêtent à récolter de faibles quantités de raisins en raison de mauvaises conditions climatiques, il devient aussi une denrée rare qui attire les voleurs. Reportage dans un domaine des Pyrénées-Orientales

France 3

Trois malheureuses grappes, c'est tout ce que Bernadette Guillet a pu récolter de cette parcelle de raisins noirs. La parcelle a été victime de voleurs. Plus d'un hectare a disparu ce week-end en toute discrétion, soit près de 12 tonnes de raisins. "Pour arriver jusque là, il faut crapahuter, une machine ne pouvait pas venir ici, donc cela ne pouvait être que des vendanges faites à la main. Je ne sais pas qui s'est autorisé à faire ça", explique Bernadette Guillé, gérante du domaine Montgaillard-Guillé. Elle n'a pas encore évalué le préjudice financier. Ce grenache devait être vendu à un autre domaine.

Une première

Ce vol de récoltes est scandaleux pour le Président du syndicat des vignerons, Denis Pigouche. "Nous avons des vendanges difficiles, si en plus des vignerons volent d'autres vignerons. J'espère que ce n'est pas l'un des nôtres". Cette affaire est une première dans les Pyrénées-Orientales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vendanges en Alsace emploient 20 000 saisonniers.
Les vendanges en Alsace emploient 20 000 saisonniers. (DUMOULIN CHRISTOPHE / AFP)