Des drones pour cultiver les champs

Certains agriculteurs font appel aux images ultra précises de ces aéronefs sans pilote pour limiter et optimiser leur consommation de pesticides.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Cela fait à peine un an que Guillaume, agriculteur dans l'Eure, utilise un drone pour mieux cultiver ses 350 hectares de céréales. Sur sa parcelle de colza, deux fois par an, il effectue un survol pour connaitre l'état de ses jeunes pousses. "Il est en train de capturer des images grâce à un capteur avec quatre objectifs infrarouges, pour nous donner une teneur en chlorophylle et une quantité de biomasse végétale", détaille-t-il au micro de France 3.

Analyse dans un centre de traitement

Le parcours du drone est programmé et les images récupérées en temps réel par l'ordinateur de Guillaume. Elles sont immédiatement transmises à un centre de traitement en plein Paris. Il faudra ensuite deux ou trois jours aux ingénieurs, pour compiler chaque cliché, chaque mesure prise par le drone. Ils cherchent à déterminer précisément la couleur et la forme de chaque plant de colza. À terme, l'agriculteur saura comment mieux traiter à l'azote ses cultures, et quelle quantité de produit il va devoir répandre dans chaque partie de son champ.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme tient un drone, à Dijon (Côte-d\'Or), le 6 août 2015.
Un homme tient un drone, à Dijon (Côte-d'Or), le 6 août 2015. (CHRISTOPHE LEHENAFF / PHOTONONSTOP / AFP)