Dérèglement climatique : des vendanges précoces cette année, une production record

Publié
Dérèglement climatique : des vendanges précoces cette année, une production record
FRANCE 3
Article rédigé par
France 3 Bourgogne-Franche-Comté : Y. Arbaoui, D. Segal - France 3
France Télévisions

En raison du dérèglement climatique, les vendanges ont débuté mardi 16 août dans le Mâconnais, en Saône-et-Loire, avec environ trois semaines d'avance sur le calendrier habituel. D'un point de vue plus positif, la récolte s'annonce très bonne.

À Lugny (Saône-et-Loire), mardi 16 août, les grappes sont déjà à pleine maturité et prêtes à être coupées en raison des fortes chaleurs. Philippe Gourland est un habitué. Ce retraité de 69 ans participe aux vendanges depuis 20 ans. Pour lui, ramasser du raisin à la mi-août, c'est du jamais-vu. En cause : le dérèglement climatique. Le manque d'eau et la sécheresse de ces derniers mois ont précipité la récolte. Pour autant, cette précocité n'inquiète pas le vigneron. Les pluies du mois de juin ont suffi à nourrir les pieds de vigne.

La production double par rapport à l'année dernière

Dans la coopérative de Lugny, située dans le Mâconnais, les caisses de raisins arrivent par centaines mardi, en ce premier jour de récolte. Pour cette année, l'appellation "crémant de Bourgogne" table sur un rendement de 12 000 kilos par hectare, sur les 165 que compte la coopérative. C'est deux fois plus que l'an dernier. Malgré une production record, le dérèglement climatique est bien présent, et la filière doit s'interroger sur la qualité des vins à venir. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.