Dans le Lot-et-Garonne, des enfants participent à la plantation d'une forêt de 600 arbres

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Au programme pour ces élèves d'Astaffort dans le Lot-et-Garonne : participer à la plantation d'une forêt de 600 arbres. Un projet piloté par l'​association Mini Big Forest, dans une démarche écologique et citoyenne. #IlsOntLaSolution 

Les élèves en classe de CE1 et de CE2 d'Astaffort ont retroussé leurs manches pour mettre les mains dans la terre. Au programme : plantation de boutures d'érables, de noisetiers, de chênes ou de poiriers. Les enfants se montrent très appliqués pour ce projet participatif, conscients de l'importance de leur action. 

Je suis en train de planter un arbre pour que les animaux y viennent à côté

Léana

élève de CE2

600 arbres plantés selon la méthode Mayawaki

Ces plantations de quelques centimètres seulement atteindront 1,50 m la première année. Avec 600 arbres plantés sur une petite surface selon la méthode Mayawaki, c'est une véritable forêt qui va voir le jour. Cette technique permet de crééer des écosystèmes de forêts centenaires en quelques dizaines d'années. Une initiative écoresponsable lancée par miniBigForest, dont le but est de créér de véritables poumons verts dans les agglomérations.

Et c'est tout près de l'école que cette forêt va grandir. L'occasion pour les élèves de se reconnecter directement avec la nature dans le cadre de ce projet qui les mobilisera pendant plusieurs mois. De nombreuses actions concrètes seront menées directement sur le terrain et dans leurs classes. Du design de la forêt au métrage du terrain, de la reconnaissance des arbres jusqu’à leur plantation, les enfants coopéreront à mettre en place et à assurer le suivi de ce mini-écosystème, dans un esprit d’équipe. 

On observe que les enfants sont trop souvent coupés du vivant et de la nature. Les classes sont souvent entre quatre murs.

Claire Cardron

Professeure des écoles

Une conscience plus écolo 

La mini-forêt deviendra ainsi un lieu ressource pour continuer à apprendre. Les élèves pourront devenir les “gardiens de la forêt” en prenant soin des arbres et en assurant le suivi durant 3 ans. Soucieux de protéger la planète, ces enfants d'une nouvelle génération revendiquent un monde plus beau, plus vert et moins pollué. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.