Ussel : un marché au cadran fait le bonheur des éleveurs

Ce marché fonctionne comme une vente aux enchères où les abatteurs achètent directement les bêtes aux éleveurs.

FRANCE 3

Le monde paysan poursuit son action. En ligne de mire des agriculteurs ? Le prix de la viande. Différentes méthodes existent pour le calculer. Parmi elles, la cotation fixée par des organismes publics ou encore les marchés au cadran, où les abatteurs achètent directement le bovin aux éleveurs, comme à Ussel, en Corrèze. 

Un meilleur prix

Ici, chaque semaine, 1 502 éleveurs du Limousin se donnent rendez-vous pour vendre leurs bovins. Un à un les animaux passent sur un ring, sous l'œil attentif des acheteurs. Toutes les transactions sont anonymes : "L'anonymat permet de faire une transaction où on juge juste un animal et un prix, pas le propriétaire", explique le chef des ventes du marché d'Ussel Baptiste Galland.

Pour les éleveurs, ce système est plutôt avantageux. Il leur évite de négocier seul à la ferme, face aux acheteurs. Mieux, le système d'enchères leur assure également un meilleur prix. "Il y a plusieurs marchands donc ils se battent pour la même bête (…) S'ils la veulent, ils appuient et ça monte", se réjouit une éleveur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vaches montbeliardes en paturages dans le Doubs. 
Des vaches montbeliardes en paturages dans le Doubs.  ( MAXPPP)