Pourquoi les agriculteurs sont-ils en colère ?

Deux syndicats agricoles, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, sont à l'origine de la mobilisation prévue jeudi 3 septembre à Paris.

FRANCE 3

Les agriculteurs sont attendus jeudi 3 septembre dans la capitale pour présenter leurs doléances. Le prix du porc semble avoir alimenté la crise. "Un kilo de porc coûte 1,40-1,45 euro à produire. On le vend 1,38 euro : 7 centimes de différence, 7 centimes pour notre pomme !" explique Édouard Brunet, un éleveur qui a du mal à s'en sortir. La famille Brunet produit aussi du lait, mais là aussi, les prix s’effondrent.

La FNSEA réclame 3 milliards d'euros sur trois ans

Toutes les filières agricoles sont touchées. En Seine-et-Marne, les céréaliers commencent aussi à s'inquiéter. La récolte mondiale a été importante, donc les prix baissent alors que le nombre de normes augmente. "Au quotidien, on est toujours avec une épée de Damoclès qui nous dit 'attention vous risquez tant de pénalités, attention vous n'avez pas le droit de faire ça'", se plaint Cyrille Milard, agriculteur céréalier et secrétaire général Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles de Seine-et-Marne. La FNSEA réclame un plan de 3 milliards d'euros sur trois ans pour l'agriculture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agriculteurs sur la rocade de Rennes (Ille-et-Vilaine) en direction de Paris pour aller manifester, le 2 septembre 2015.
Des agriculteurs sur la rocade de Rennes (Ille-et-Vilaine) en direction de Paris pour aller manifester, le 2 septembre 2015. (MAXPPP)