Les porcs invendus causent des soucis en plus aux éleveurs

80 000 porcs n'ont pu être vendus au marché de Plérin cette semaine. Cette situation se transforme en casse-tête financier et logistique pour les éleveurs.

FRANCE 3

Le marché de Plérin (Côtes-d'Armor) est resté paralysé, ce vendredi 14 août. Aucun porc n'a pu être vendu et pour les producteurs, c'est un problème majeur.

Joël Balcon, éleveur du Finistère, est inquiet. L'espace vital de ses bêtes diminue puisqu'il n'a pu vendre ceux arrivés à maturité. Nourris et logés plus longtemps que prévus, ces cochons coûtent plus chers et prennent du poids. Une fois le seuil des 95 kilos dépassé, leur valeur chute.

"On est dans l'urgence"

Dans les Côtes-d'Armor, Jean-Marie et Peggy Josselin a les mêmes difficultés et se trouve au bord de la faillite. Tous deux espéraient la réouverture du marché au cadran ce matin. Un espoir perdu... Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, a prévu une réunion avec tous les acteurs du secteur lundi. "Ils ne sont jamais pressés. Nous, on est dans l'urgence", lâche Jean-Marie Josselin à France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des porcs dans un supermarché lors d\'une action d\'éleveurs de la FDSEA protestant contre les prix bas, à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 7 février 2015.
Des porcs dans un supermarché lors d'une action d'éleveurs de la FDSEA protestant contre les prix bas, à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 7 février 2015. (DAMIEN MEYER / AFP)