Lait : le succès des circuits courts

Il y a quelques années, la crise du prix du lait mettait les éleveurs en grandes difficultés. Depuis, certains ont décidé de changer leurs méthodes de travail pour mieux gagner leur vie.

FRANCE 2

À l'époque de la crise du prix du lait, Fabrice Hegron, avec ses 90 vaches laitières, gagnait 500 € par mois, pas assez pour vivre. "Il y a deux raisonnements possibles quand vous êtes dans une activité qui ne vit pas : soit vous arrêtez, soit vous vous prenez en main." Lui décide de revoir sa manière de faire. Il décide de produire, transformer et vendre directement son lait, sans passer par aucun intermédiaire.

Des revenus triplés

Il s'associe pour cela à plusieurs autres éleveurs. Ensemble, ils lèvent des fonds, 8 millions d'euros, pour monter leur propre laiterie. Depuis, leur circuit court leur assure une production élevée : 700 000 litres de lait sortent de l'usine chaque mois, pour se retrouver dans 600 à 700 magasins. Les revenus de Fabrice Hergon sont passés de 500 à 1 600 €, et dans les rayons, son lait est plébiscité par les consommateurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des briques de lait dans l\'usine Candia à Awoingt (Nord), le 28 mai 2015.
Des briques de lait dans l'usine Candia à Awoingt (Nord), le 28 mai 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)