Cet article date de plus de cinq ans.

La viande de Salers n'est pas épargnée par la crise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
La viande de Salers n'est pas épargnée par la crise
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le haut de gamme est souvent présenté comme une solution à la crise de l'élevage. Pourtant, la filière de la viande de Salers est touchée. Les éleveurs ne baissent pas les bras.

À Lavigerie (Cantal), Jean-Marie Fabre perpétue les traditions de l'estive. Ses trentaines de vaches sont éparpillées sur 70 hectares de pâture à 1 400 m d'altitude. L'homme élève des Salers depuis plusieurs générations. Ses bêtes ont passé six mois dans une vallée en toute liberté. C'est cette méthode d'élevage traditionnelle qui donne à cette vache rustique une certaine renommée auprès des consommateurs. Mais la Salers est concurrencée par la viande produite de manière intensive. Pour se démarquer, les éleveurs ont créé un Label Rouge qui défend leur savoir-faire.

Besoin de prix corrects

Des éleveurs viennent prêter main-forte à Jean-Marie Fabre. Cela leur permet d'oublier la crise. Son fils de 26 ans est bien décidé à poursuivre la tradition malgré la crise.  
Malgré cette ténacité, les éleveurs ont besoin de prix corrects pour maintenir leurs exploitations. Le Label Rouge y participe. Il permet l'entretien des montagnes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.