Cet article date de plus de cinq ans.

Eleveurs : sans les aides européennes, 6 fermes sur 10 disparaîtraient

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Eleveurs : sans les aides européennes, 6 fermes sur 10 disparaîtraient
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les subventions accordées aux agriculteurs leurs sont vitales. Sans elles, beaucoup seraient en faillite. Illustration avec France 2 dans le Calvados.

A Dampierre, dans le Calvados, Pierre Fabien tient une ferme avec son épouse Sylvie et leur fils Frédéric. Eux le savent : sans les 66 000 euros accordés chaque année par la Politique agricole commune (PAC), ils ne survivraient pas.

Entre les emprunts à rembourser, les salaires et les charges d'exploitation, leur ferme leur coûte chaque année 497 000 euros. Or, en comptant les ventes de lait, les ventes de viande et les ventes de céréales, ils ne touchent que 440 000 euros. Seules les aides européennes font repasser les comptes au vert.

"Ce qu'on veut : un prix correct" pour le lait et la viande

Cette situation ne plaît pas à l'exploitant, qui pointe les prix bas du lait et de la viande. "Ce qu'on veut, c'est un prix correct. On ne demande pas plus, on n'est pas mendiant vis-à-vis de l’Etat", déclare-t-il à France 2. Il se rémunère 1 300 euros par mois, et son fils, lui, ne touche que 500 euros par mois.

Avec la réforme de la PAC, leurs aides baisseront de 15% dès cette année. Sans les subventions, 6 fermes sur 10 devraient mettre la clé sous la porte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise des éleveurs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.