Cet article date de plus de huit ans.

Agriculteurs : la colère gronde toujours

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Agriculteurs : la colère gronde toujours
Agriculteurs : la colère gronde toujours Agriculteurs : la colère gronde toujours (France 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Malgré la baisse des cotisations sociales annoncée par François Hollande, la colère des agriculteurs ne retombe pas.

Jeudi 11 février, François Hollande a annoncé une baisse des cotisations sociales pour les agriculteurs. Mais ceux-ci ne sont pas encore satisfaits et se sentent toujours pris à la gorge. Ils étaient encore plus de 150 réunis devant une grande surface à Quimperlé (Finistère).
"La baisse des charges n'est pas une solution, c'est de l'ordre de la mesurette. Il faut que le président force les industriels à partager les marges", peste Bertrand Hourdel, éleveur de porcs en Bretagne.

Un plan d'aides insuffisant

À quelques kilomètres de là, à Quimper, la manifestation des agriculteurs a dégénéré dans la nuit du 12 février. Cinq agriculteurs ont été placés en garde à vue, après le saccage de la chambre de l'agriculture.
La colère ne retombe pas. À Niort, les agriculteurs ont mené une opération d'étiquetages pour dénoncer un nouveau plan d'aide insuffisant. Après trois semaines de conflits, les agriculteurs ne désarment pas. Les détails des baisses de charges promises par François Hollande seront connus la semaine prochaine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.