Coronavirus : protocole sanitaire renforcé pour les saisonniers marocains en Corse

En Corse, des centaines d’ouvriers marocains ont fait le déplacement en avion, aux frais des producteurs de clémentines. Le protocole sanitaire est très strict pour éviter la propagation du coronavirus. 

900 saisonniers marocains sont attendus pour la récolte des clémentines en Corse. 153 d’entre eux sont arrivés à Bastia, en Haute-Corse, vendredi 9 octobre. Cette année, Covid-19 oblige, le protocole sanitaire est très strict. Plusieurs tests sont obligatoires : un au départ, un à l’arrivée puis un nouveau la semaine prochaine. Les mesures rassurent les saisonniers. "C’est normal pour la santé et pour les gens, parce qu’on travaille avec les gens", explique Mohamed Halal, l’un des ouvriers. 

Des contrats de quatre à six mois 

Les saisonniers sont ensuite répartis dans les 160 exploitations de clémentines pour des contrats de quatre à six mois. l’opération est entièrement financée par les producteurs eux-mêmes. Les billets d’avion coûtent déjà 560 000 euros, auxquels il faudra ajouter le logement et les salaires, mais il est impossible pour les producteurs de se passer de cette main d’œuvre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La récolte des clémentines en Corse, en octobre 2012.
La récolte des clémentines en Corse, en octobre 2012. (MAXPPP)