Cet article date de plus d'un an.

Consommation : les marges sur le bio dans le viseur de l'UFC-Que Choisir

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Consommation : les marges sur le bio dans le viseur de l'UFC-Que Choisir
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Soucieux d'éviter les pesticides au maximum, les Français se tournent de plus en plus vers le bio. Mais attention au prix. Selon l'enquête de l'UFC-Que Choisir, les marges de la grande distribution sur ces produits seraient 75% plus élevées que sur les autres. Les magasins spécialisés offrent une alternative.

Ces clients fidèles se pressent dans un magasin spécialisé pour acheter des légumes bio. Les consommateurs l'ont remarqué : les fruits et légumes bio sont bien plus chers en grandes surfaces. L'étude UFC-Que Choisir montre que la marge sur le bio en hypermarché est en moyenne 75% plus élevée que sur les produits conventionnels. Les marges les plus importantes portent sur les fruits et légumes les plus consommés : +165% de marge sur des poireaux bio, +109% sur les tomates et +83% sur les pommes de terre.

Les grandes surfaces évoquent de plus grandes pertes en bio

Exemple avec les pommes : le prix d'un kilo de pommes en conventionnel, payé 1,06 € au producteur, est vendu 2,04 € le kilo. Le kilo de pommes bio, payé 1,80 € au producteur, est vendu 4,19 €. Or, si les grandes surfaces appliquaient la même marge qu'en conventionnel, le kilo de pommes bio serait à 2,80 €. Les grandes surfaces se défendent en évoquant des pertes plus importantes en bio, en raison d'une durée de vie plus courte des produits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.