Brésil : les écologistes fréquemment assassinés en Amazonie

Quelque 50 écologistes sont tués chaque année au Brésil. En cause, leur lutte afin de préserver l'Amazonie, menacée par le déboisement massif afin de mettre en place des pâturages pour l'élevage de bétail.  

FRANCEINFO

Considérée comme le poumon de la planète, l'Amazonie est aussi une terre meurtrière. En effet, elle serait devenue "le tombeau" de certains écologistes. Au Brésil, chaque année, une cinquantaine de militants sont tués. Un triste record du monde. Sinvao De Souza est un éleveur qui possède 200 têtes de bétail. Il est arrivé dans l'État du Parà il y a moins de 20 ans pour tenter sa chance. "Quand je suis arrivé, il n'y avait que de la forêt. Il n'y avait que les arbres", se souvient-il. 

"Ils ne devraient pas être aussi radicaux"

 "Quand je me suis installé en 2001, je suis venu avec des outils, du personnel. On a mis le feu, et on a planté des pâturages. On a même utilisé un avion. C'était l'un des plus grands déboisements de la région", raconte l'éleveur. Mais il n'a pas respecté la loi, Sinvao a trop coupé. L'État lui réclame l'équivalent de plus de 50 000 euros d'amende.

Sinvao et les autres éleveurs ayant reçu des amendes ne décolèrent pas. "Le monde ne peut pas s'arrêter de tourner à cause des écologistes", s'indigne l'un d'entre eux. "Ils ne devraient pas être aussi radicaux. Les écologistes sont des fils de médecins, d'ingénieurs, d'avocats. Ils ne connaissent rien à la campagne, mais ils sont bien contents de manger nos produits", argumente-t-il. Sinvao évoque plus discrètement, dans son pâturage, la question des assassinats d'écologistes. Il explique qu'il est facile de faire appel dans la région à des tueurs à gages.

Chaque année, des militants écologistes sont tués au Brésil. 
Chaque année, des militants écologistes sont tués au Brésil.  (FRANCEINFO)