Cet article date de plus d'un an.

Agriculture : une réforme des assurances récolte protège les agriculteurs

Publié
Agriculture : une réforme des assurances récolte protège les agriculteurs -
Agriculture : une réforme des assurances récolte protège les agriculteurs Agriculture : une réforme des assurances récolte protège les agriculteurs - (France 3)
Article rédigé par France 3 - J. Van Hove, A. Darrigrand, S. Bourin, M. Knoll, I. Palmer
France Télévisions
France 3
Perturbée par des phénomènes climatiques, l’année 2022 aura été rude pour certains agriculteurs non assurés. Pour les pousser à souscrire à une couverture, une réforme assure mieux leur sécurité.

Nicolas Chansault est maraîcher dans les Deux-Sèvres. L’an dernier, son exploitation a subi un violent orage : "On a pris des grêlons pendant un quart d’heure qui était de la taille d’une balle de golf à peu près". Sur les fraisiers, on a perdu 90% de notre production en l’espace d’un quart d’heure. Des pertes considérables représentant près de 70 000 euros, il n’avait pas les moyens de d’assurer : "On a décidé d’arrêter de s’assurer parce que les assurances augmentaient de plus en plus. Il y a dix ans, on était à 1 200 euros de l’hectare, et là, on est à 2 000 euros."

Une réforme des assurances

Nicolas n’a été indemnisé qu’à hauteur de 1 000 euros. Avec la nouvelle réforme d’assurance récolte, il aurait perçu 22 000 euros. Cette réforme vise à mieux protéger l’agriculteur. Entre 20 et 50% de perte, les assurances indemnisent les agriculteurs. Au-dessus, c’est l’Etat qui prend le relais. Une façon de pousser les agriculteurs à s’assurer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.