Agriculture : la sécheresse du mois de mai inquiète les maraîchers

Publié
Agriculture : la sécheresse du mois de mai inquiète les maraîchers
FRANCE 3
Article rédigé par
M. Rochard, J-M. Barfety, M-E. Masson - France 3
France Télévisions

En France, la sécheresse gagne du terrain, vendredi 13 mai. Une quinzaine de départements sont directement concernés, notamment le Nord où les maraîchers sont de plus en plus inquiets face à cette situation.

Dans une zone maraîchère de Wavrin (Nord), Alexandre Vandromme, agriculteur, a installé son canon à eau avec un mois d'avance. C'est une mesure indispensable pour ne pas perdre les semis de courgette. Depuis mi-mars, il n'a plu que 7 millimètres sur une de ses parcelles. Le manque de précipitations et le vent ont asséché les sols et compliqué le travail des maraîchers. "L'irrigation, ça prend un temps fou", admet Florian Dievart. Sous serre, la température est amplifiée tout comme les charges de ces exploitants qui prévoient 1 000 euros de dépenses d'eau supplémentaires en 2022.

Même inquiétude dans les jardins familiaux

À quelques kilomètres, dans les jardins familiaux de Bondues (Nord), l'inquiétude est aussi palpable pour les jardiniers amateurs. "Cette année la terre, c'est hyper sec", indique l'un d'entre eux. Depuis quelques années, les récupérateurs d'eau de ces particuliers ne suffisent plus. La mairie a dû investir : une cuve de récupération de 20 000 litres. "L'eau est récupérée depuis le stade. Au moins, on a de l'eau ici au mois de mai", estime Michel Liebart, jardinier amateur. Ces passionnés espèrent que la cuve permettra à leurs plants de passer l'été, encore faut-il qu'il pleuve. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.