Agriculture : la "Ferme des 4 saisons" et son IGP

Les consommateurs se disent rassurés par les labels dans l'alimentation. Et pour les agriculteurs, obtenir une AOP ou une IGP est une chance de mieux vendre. Seuls neuf formages en France bénéficient d'une Indication géorgraphique protégée. Une réusssite pour cette ferme familiale de Savoie.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cinq heures du matin : la journée de Benoit Chevalier commence. Il a 60 vaches montbéliardes à nourrir. L'alimentation des bêtes est un critère clé dans la fabrication de la tomme de Savoie. "Le pissenlit, c'est la première fleur qui sort au printemps. Jaune elle aime le pissenlit. Et ce foin, quand on le sent, on sent le gout de la tomme", détaille Benoît Chevalier, éleveur à la Ferme des 4 saisons.

Principal risque : les bactéries

Deux fois par jour, les vaches sont traites, et pour fabriquer du fromage au lait cru, la qualité doit être irréprochable. "S'il y a une bactérie dans le lait, comme il n’est pas monté en température, cette bactérie peut se développer, ensuite dans les fromages", explique l'éleveur. Dans cette exploitation, on travaille en famille. Une fois le lait tiré, direction la cuve. C'est Édith, la mère, qui fabrique la tomme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un étal de fromages dans un magasin d\'alimentation de Saint-Pétersbourg (Russie), le 11 aout 2014 
Un étal de fromages dans un magasin d'alimentation de Saint-Pétersbourg (Russie), le 11 aout 2014  (ALEXANDER DEMIANCHUK / REUTERS)