Cet article date de plus d'un an.

Agriculture : l'été joue les prolongations dans les marchés et chez les producteurs

Publié
Agriculture : l'été joue les prolongations dans les marchés et chez les producteurs
Agriculture : l'été joue les prolongations dans les marchés et chez les producteurs Agriculture : l'été joue les prolongations dans les marchés et chez les producteurs
Article rédigé par France 2 - T.Grosse, P.Vaireaux, Q.Gilles, P.Gangai
France Télévisions
France 2
Le mois d'octobre a été le mois le plus chaud jamais enregistré dans l'histoire française, avec des températures record. Sur nos étals de marché et dans les potagers, c'est encore l'été. Conséquence : on y trouve toujours des poivrons, des tomates et des aubergines.

Des tomates de Provence, des poivrons ou même des courgettes : sur les étals d'un marché de Marseille (Bouches-du-Rhône), l'été joue les prolongations, et les habitants l'ont bien remarqué. "On pourrait se cuisiner une ratatouille, alors qu'en fait, ce n'est pas du tout la saison. C'est un plat d'été normalement", explique une habitante. Des fruits et légumes d'été sont encore disponibles en plein automne, car avec la douceur de ces dernières semaines, la production continue.

L'hiver se fait attendre

Non loin de Marseille, Clément Girard, un maraîcher, est installé depuis deux ans. En ce début novembre, il récolte encore des aubergines. Il a repris l'ancienne exploitation de ses grands-parents. Pour Simone Girard, 93 ans, et son mari, des aubergines à la Toussaint, c'est du jamais-vu. Même constat chez Bruno Knipping, un autre producteur. Ici, on cueille encore les haricots, même si l'hiver se fait attendre. "J'aimerais qu'il fasse un peu froid cet hiver, qu'il neige un peu dans les Alpes, comme ça, on récupère l'eau des Alpes. S'il n'y a plus d'eau dans les Alpes, ici, on n'a plus d'eau", explique-t-il. En Provence, le retour des températures de saison est attendu dans les tout prochains jours.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.