Agriculture : face à la sécheresse, les maraîchers s'essayent à de nouvelles méthodes

Publié
Agriculture : face à la sécheresse, les maraîchers s'essayent à de nouvelles méthodes
franceinfo
Article rédigé par
M. Martel, J. Mimouni, A. Dupont, B. Geron, J.-C. Lombard - franceinfo
France Télévisions

Les maraîchers sont contraints de faire face à la sécheresse, qui complique leur tâche. Si certains ont trouvé des techniques alternatives efficaces, tous les sols ne permettent pas de les appliquer.

À Marcoussis (Essonne), un maraîcher récolte des tomates qui sont déjà rouges mardi 2 août. Elles n'ont pourtant jamais été arrosées. Pour le maraîcher, il est essentiel de bien préparer la terre. Ainsi, il plante ses tomates à 15cm de profondeur et enfouit dans la terre du compost humide, un engrais naturel. "La tomate, à la place de se gorger d'eau en surface, elle va essayer de se nourrir en profondeur", explique Marc Mascetti, maraîcher. Sur son exploitation familiale, la méthode fonctionne depuis trois générations.  

Une technique qui ne marche pas toujours

"Il va falloir peut-être qu'on revienne plus à une agriculture comme avant, où on travaillait beaucoup plus, on travaillait plus avec les mains, on travaillait plus notre terre", affirme-t-il. Pour autant, il n'est pas possible d'appliquer cette technique partout. Un autre maraîcher, situé à seulement 10km, possède un sol argileux qui ne lui permet pas de se passer d'eau. "Le sol est très dur et même si on l'a aéré, il a tendance à se tasser", détaille Erwan Humbert, maraîcher, responsable de la Ferme des Prés Neufs.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.