La restauration collective, un secteur qui recrute

Dans les écoles ou les entreprises, les cantines françaises manquent souvent de personnel. Une enquête de France 2.

FRANCE 2

C'est une question de qualité et surtout de quantité. Dans cette cantine universitaire, on doit préparer à la chaîne, pour le repas du midi, plus de 1 000 entrées. Chaque assiette est composée à la main, à l'identique, selon un modèle industriel qui donne à la cuisine collective une image moins séduisante que la cuisine traditionnelle.

Recherche désespérément des cuisiniers

Alors les chefs cherchent désespérément des cuisiniers motivés pour préparer les repas des cantines. "Les conséquences sont tous simplement la surcharge de travail pour tout le personnel, ça apporte une fatigue supplémentaire, des risques de blessure", exprime ainsi Gilles Grandsart.

À cause de ce manque de bras, les plats ne sont pas toujours de très bonne qualité, ainsi, la purée sera industrielle au lieu d'être préparée sur place. Dans le secteur de la restauration collective, les conditions de travail peuvent pourtant garantir aux cuisiniers une vie de famille stable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cantine dans un collège, en 2011.
Une cantine dans un collège, en 2011. (JEFF PACHOUD / AFP)