Cet article date de plus d'un an.

Le groupe britannique Kingfisher va fermer neuf Castorama et deux Brico Dépôt en France

Pour redresser les enseignes, le groupe britannique de magasins de bricolage table sur une baisse des prix et sur une réduction des coûts via des suppressions de postes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La façade d'un magasin Castorama à Englos (Nord), le 29 novembre 2012.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le groupe britannique de magasins de bricolage Kingfisher a annoncé, mercredi 20 mars, la fermeture de neuf Castorama et deux Brico Dépôt d'ici le mois de novembre 2020. Au total, ces 11 fermetures concernent 789 salariés, qui se verront proposer un poste similaire au sein de ces deux enseignes en France, a précisé l'entreprise.

Interrogé par franceinfo, Kingfisher précise que les magasins Castorama qui seront fermés sont ceux Hellemmes (Nord), Pontault-Combault (Seine-et-Marne), Eragny (Val d'Oise), Darnetal (Seine-Maritime), Ezanville (Val d'Oise), Ballainvilliers (Essonne), Angers-Beaucouzé (Maine-et-Loire) et deux à Paris : Crimée (Avenue de Flandres) et La Défense. Les magasins Brico Dépôt concernés sont deux de Flins (Yvelines) et de Calais (Pas-de-Calais).

Le groupe estime que les magasins Castorama ne sont pas assez rentables. Ces difficultés en France et les résultats décevants du groupe ont coûté sa place à la directrice générale, la Française Véronique Laury, dont le départ a également été annoncé par Kingfisher. Pour redresser les enseignes, le groupe britannique table sur une baisse des prix, sur une réduction des coûts via des suppressions de postes et sur une meilleure efficacité de l'enseigne sur le plan logistique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.