L'apprentissage, un atout pour lutter contre le chômage

70% des apprentis trouvent un emploi à la fin de leur cursus. Une équipe de France 3 s'est rendue chez un célèbre verrier de Lorraine. 

FRANCE 3
L'année 2015 aura été difficile sur le front de l'emploi excepté une légère amélioration chez les jeunes. Ceux qui s'en sortent le mieux sont passés par l'apprentissage. Daum est un temple de l'art verrier. C'est ici que Maxime se forme lorsqu'il n'est pas sur les bancs de l'école. Le jeune homme a fait le choix de l'apprentissage. "On peut faire quelques formations à l'école, mais on n'apprendra jamais aussi bien un métier manuel qu'en étant dans le vif du sujet", explique l'apprenti.

Des oeuvres d'art

La verrerie d'art est un secteur qui est en train de se réinventer notamment grâce au numérique. Chez Daum, il faut acquérir d'emblée les bons gestes pour espérer ensuite décrocher un poste dans l'entreprise. Ici un maître verrier peut espérer gagner entre 2 000 et 3 000 euros nets par mois. Les pièces sont des oeuvres d'art. Un vase est vendu ici 3 400 euros. L'année prochaine Maxime espère rejoindre les rangs des maîtres verriers, mais s'il choisissait de se mettre à son compte, il pourrait aussi concevoir ses propres créations grâce au numérique. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT