Réforme de l'Assurance chômage : la taxe sur les CDD au coeur des négociations

Le débat sur la taxation des contrats courts est au coeur des négociations entre syndicats et patronat dans la réforme de l'Assurance chômage. Cette taxe est cruciale pour l'avenir de l'Unedic. Tiphaine de Tricornot, envoyé spéciale devant le siège du Medef, fait le point pour France 2.

France 2

Le débat sur la taxation des contrats courts est au coeur des négociations entre syndicats et patronat dans la réforme de l'Assurance chômage. "Cette taxe sur les CDD est cruciale car l'Unedic est dans une situation alarmante. La dette atteint déjà 25 milliards d'euros, et le déficit lui, devrait atteindre 4,2 milliards d'euros en 2016", explique Tiphaine de Tricornot.

Échec de la précédente négociation

Alors pour sauver le régime de l'assurance chômage, il faut changer les règles. "Première possibilité : faire moduler le montant de l'indemnisation touchée par les chômeurs, ou la durée de l'indemnisation, ou, autre possibilité, faire varier le niveau des cotisations payées par les employeurs. Toutes ces questions ont déjà été discutées il y a huit mois lors de la précédente négociation qui s'étaient soldées par un échec. Mais cette fois-ci, les partenaires sociaux n'ont pas le choix. Le gouvernement l'a dit : si syndicats et patronat ne s'entendent pas, ce sera le futur gouvernement qui décidera l'été prochain", conclut la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
A la fin 2015, la dette de l\'assurance-chômage s\'élevait à 25,8 milliards d\'euros. (Photo d\'illustration)
A la fin 2015, la dette de l'assurance-chômage s'élevait à 25,8 milliards d'euros. (Photo d'illustration) (MAXPPP)