Cet article date de plus de dix ans.

Le chômage est reparti à la hausse en juin, avec 14 900 demandeurs d'emploi de plus

Après une stagnation en mai, le nombre d'inscrits à Pôle emploi en catégorie A a connu une hausse de 0,5%.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Dans une agence Pôle emploi, le 25 mars 2013, à Pantin (Seine-Saint-Denis). (FRED DUFOUR / AFP)

L'accalmie a été de courte durée. Après une pause au mois de mai, le nombre de demandeurs d'emploi est reparti à la hausse en juin. Selon les chiffres dévoilés mercredi 24 juillet par le ministère du Travail, le nombre d'inscrits à Pôle emploi en catégorie A en France métropolitaine s'établit à 3 279 400. Il a augmenté de 14 900 par rapport au mois précédent, soit une hausse de 0,5%. Sur un an, ce nombre croît de 11,2%.

En prenant en compte les chômeurs exerçant une activité partielle (catégories A, B et C), la hausse est moins marquée. Le ministère dénombre 4 799 700 demandeurs d'emploi en France métropolitaine, soit une hausse de 0,1% (+4 100) par rapport au mois de mai.

Pas encore d'inversion de la courbe, mais... 

Dans un communiqué, le ministère du Travail a estimé que la hausse était "restée contenue" en juin, "après une forte progression observée sur les quatre premiers mois de 2013 (35 000 en moyenne en catégorie A)". Selon le ministère, optimiste, "cette progression modérée du nombre de demandeurs d'emploi confirme une amélioration sur le front du chômage, même si elle ne traduit pas encore l'inversion de la courbe du chômage qui est l'objectif des prochains mois", indique le ministère. 

En mai, le nombre d'inscrits à Pôle emploi (catégorie A) était resté stable avec 3 264 500 chômeurs, soit 100 de plus qu'en avril. Toutes catégories confondues, le nombre total de demandeurs d'emploi en France métropolitaine (4 795 600) avait même baissé de 0,1%. "Cette stabilisation de mai s'inscrit dans une tendance qui reste à la hausse, et le restera dans les mois à venir", avait aussitôt relativisé le ministère du Travail.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.