Coronavirus : la ministre du Travail annonce le report de la réforme de l'indemnisation du chômage et le maintien de 80% du salaire des employés à domicile

La réforme de l'indemnisation du chômage qui devait entrer en vigueur le 1er avril est reportée à septembre, a annoncé Muriel Pénicaud sur BFMTV et RMC, lundi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, le 26 février 2020 à l'Elysée. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Elle n'entrera pas en vigueur le 1er avril comme prévu. En raison de la "situation exceptionnelle" dans laquelle se trouve la France, la réforme de l'indemnisation chômage va être reportée au 1er septembre, a annoncé, lundi 16 mars, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, sur BFMTV et RMC, en raison de l'épidémie de coronavirus. Elle a précisé qu'un décret serait publié dans les 48 heures à ce sujet. 

La ministre a annoncé également la mise en place d'un "système similaire au chômage partiel" pour les personnes employées à domicile (assistantes maternelles, femmes de ménage...). Elles recevront 80% de leur salaire par l'employeur, qui sera remboursé par le Cesu.

Les travailleurs indépendants bientôt fixés

Pour les travailleurs indépendants, une décision sera prise dans les heures ou les jours qui viennent, a indiqué Muriel Pénicaud. La perte de leur chiffre d'affaires sera indemnisée "soit par un fonds d'indemnisation, soit par une dérogation aux arrêts maladie".

Cette réforme durcit notamment le calcul de l'allocation pour les "permittents", ces travailleurs qui alternent contrats courts et périodes de chômage et qui sont nombreux dans les secteurs les plus touchés par la crise, comme le tourisme, la restauration ou l'événementiel. Elle est depuis le début vivement critiquée par les syndicats qui demandent son abandon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.