"Le contrôle des chômeurs ne me choque pas", affirme Christophe Castaner

Christophe Castaner, délégué général de La République en marche, a estimé jeudi sur franceinfo, à propos du possible renforcement du contrôle des chômeurs, qu’à des droits nouveaux correspondaient des "devoirs nouveaux".

Voir la vidéo

Les négociations entre les partenaires sociaux sur la réforme de l’assurance chômage ont débuté ce mercredi. Parmi les points de friction entre syndicats de salariés et patronat, le contrôle des chômeurs. Faut-il le renforcer ? "Le contrôle des chômeurs ne me choque pas parce que dans le contrôle, il y a aussi l'accompagnement des chômeurs", répond sur franceinfo Christophe Castaner, secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, délégué général de La République en marche.

Droits nouveaux, devoirs nouveaux

"Des expérimentations sont faites et pas sur l’ensemble du territoire", rappelle-t-il. "Elles fonctionnent, poursuit Christophe Castaner. On s'est aperçu que 14% des gens ne sont pas en recherche active. Il faut les identifier, non pas pour les condamner, mais pour leur donner les moyens d'une recherche active." "A des droits nouveaux correspondent des devoirs nouveaux, insiste Christophe Castaner. Celui de la recherche active me semble évident." "Si vous avez une offre raisonnable, vous n'avez pas la possibilité de refuser cette offre."

Christophe Castaner, secrétaire d\'Etat auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement, était l\'invité de franceinfo.
Christophe Castaner, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement, était l'invité de franceinfo. (RADIO FRANCE)