Chômage : sanctions renforcées pour les demandeurs d'emploi

Un décret durcit les sanctions à l'égard des demandeurs d'emploi qui ne remplissent pas leurs obligations. Les syndicats dénoncent une chasse aux chômeurs. 

France 3

Après les fêtes, dur retour à la réalité pour les chômeurs. À Toulouse (Haute-Garonne), c'est très mal vécu. Pour la CGT, radier un demandeur d'emploi durant un mois pour ne pas être venu à un rendez-vous ou se voir supprimer son allocation pour insuffisance de recherche d'emploi n'a qu'un seul objectif : faire baisser artificiellement les chiffres du chômage et obliger les demandeurs d'emploi à accepter n'importe quelle proposition d'offre d'emploi ou activité.

Un meilleur accompagnement cet été

Des conclusions réfutées par Monique Iborra. La députée LREM rappelle que le décret doit être prochainement complété par un volet plus social sur l'accompagnement personnalisé des chômeurs. Selon une étude de Pôle Emploi, 8% des chômeurs bénéficiant d'une allocation, ne recherchent pas activement un emploi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chômage a augmenté de 0,5% au troisième trimestre 2018 (illustration).
Le chômage a augmenté de 0,5% au troisième trimestre 2018 (illustration). (PASCAL GUYOT / AFP)