Cet article date de plus de quatre ans.

Chômage : une épine dans le pied de François Hollande

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Chômage : une épine dans le pied de François Hollande
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

François Hollande a tenté de défendre son bilan avant d'annoncer qu'il ne se représenterait pas. Il avait fait de l'inversion de la courbe du chômage l'une des conditions de sa candidature.

C'était l'engagement principal de François Hollande, tout au long de son quinquennat le Président a lié son destin à la courbe du chômage. "Toutes nos forces seront tenues vers un seul but : inverser la courbe du chômage d'ici un an" avait-il déclaré le 31 décembre 2012. "Je serai jugé sur une obligation de résultat. S'il n'y a pas de baisse du chômage, je l'ai dit plusieurs fois, je ne serai pas candidat" avait-il réitéré le 14 juillet 2015.

550 000 chômeurs de plus en cinq ans

Pour tenir son pari, François Hollande compte sur plusieurs mesures. La première d'entre elles, les contrats aidés, a totalisé 300 000 emplois d'avenir, mais seulement 40 000 contrats de génération en cinq ans. Les aides aux entreprises étaient le deuxième pilier de cette politique. Mais malgré le pacte de responsabilité, les entreprises n'embauchent toujours pas assez. En 2016, la courbe s'inverse enfin, trop tard, trop peu. Le bilan reste négatif avec 550 000 chômeurs de plus depuis le début du quinquennat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.