Chômage : le nombre de demandeurs d’emploi diminue de 0,3% en octobre, la seconde baisse mensuelle consécutive

En septembre, le chômage avait connu un recul de 1,9% par rapport au mois précédent, la plus forte baisse en pourcentage depuis novembre 2000.

Une femme au guichet d\'une agence Pôle Emploi, à Montpellier (Hérault), le 27 avril 2016. 
Une femme au guichet d'une agence Pôle Emploi, à Montpellier (Hérault), le 27 avril 2016.  (PASCAL GUYOT / AFP)

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A – sans aucune activité – en France métropolitaine a connu une baisse de 0,3% en octobre, soit 11 700 chômeurs de moins par rapport à septembre, indique le ministère du Travail, jeudi 24 novembre. François Hollande n'a pas resisté à commenter ces statistiques, une heure avant leur publication officielle. Le président a déclaré que la "bataille" pour l'emploi était "longue" mais qu'elle "[portait] ses fruits".

Il s'agit de la deuxième baisse mensuelle consécutive. En septembre, le chômage avait connu un recul de 1,9% par rapport au mois précédent, réalisant la plus forte baisse en pourcentage depuis novembre 2000. Au total, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C est de 5 460 800 fin octobre 2016, selon la Dares. 

FRANCEINFO

La plus forte baisse annuelle depuis 2008 

Selon le ministère, cette nouvelle baisse porte ainsi à plus de 100 000 la diminution du nombre de demandeurs d’emploi sans activité depuis le début de l’année, pour une moyenne de 10 200 demandeurs d’emploi en moins chaque mois. Il s’agit de la plus forte baisse annuelle observée depuis mai 2008 (-101 300 demandeurs d’emploi sans activité sur les douze derniers mois, soit -2,8 %), poursuit le ministère qui ajoute que "le caractère structurel de cette amélioration est renforcé par la baisse de plus de 20 000 du nombre de demandeurs d’emploi de longue durée en un an."

"Sur un an, les données de l’Insee (-118 000 chômeurs) et de Pôle emploi (-101 300 demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A) convergent et confirment la baisse du chômage qui ne cessait d’augmenter depuis plus de 8 ans", se félicite encore le ministère du Travail.

Pour le ministère, "cette tendance favorable est notamment la conséquence de la reprise des créations d’emploi et surtout de l’emploi salarié marchand (...)". Il met en avant les mesures lancées pendant le quinquennat de François Hollande, telles que "le CICE, le Pacte de responsabilité et de solidarité et l’aide Embauche PME", ainsi que "le Plan 500 000 formations supplémentaires."  mis en œuvre depuis le mois de mars, les aide également à saisir ces nouvelles opportunités professionnelles et ainsi à accélérer leur retour à l’emploi.

La catégorie B baisse sur un mois, mais augmente sur un an

Les résutats sont en revanche plus inquiétants pour les autres catégories de chômeurs. Selon la Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques (Dares), le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et ayant exercé une activité réduite dans le mois diminue pour la catégorie B (78 heures ou moins travaillées dans le mois) de 1.,3%. Cela représente 6 700 personnes sur trois mois, selon la Dares, et s'établit à 728 800.

Sur trois mois, ce nombre baisse de 0,9 %, mais augmente sur un an de  +2,5 %.

Mauvais résultats pour les catégories C 

Pour la catégorie C (plus de 78 heures travaillées dans le mois), ce nombre augmente sur trois mois de 53 200 personnes et s'établit à 1 253 200, explique le communiqué. "Sur trois mois, ce nombre progresse de 4,4 % (+0,2 % sur un mois et +9,1 % sur un an). Le nombre de demandeurs d'emploi en catégories B, C augmente donc de 2,4 % sur trois mois (soit +46 500 personnes) ; il diminue de 0,4 % sur un mois et progresse de 6,6 % sur un an."