Cet article date de plus de sept ans.

50 000 demandeurs d'emploi en moins en août, première baisse depuis 2011

Le gouvernement se félicite de "chiffres encourageants", mais estime qu'il est trop tôt pour parler de "retournement".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des demandeurs d'emploi consultent des offres lors d'un forum de l'emploi à Englos (Nord), le 6 septembre 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

"Les résultats d'un mois ne font pas un retournement." Le ministre du Travail, Michel Sapin, a beau appeler à la "prudence", les chiffres du chômage pour le mois d'août sont pour le moins encourageants. Selon les statistiques publiées mercredi 25 septembre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A le mois dernier s'établit à 3 235 700, soit 50 000 demandeurs d'emploi en moins par rapport à juillet. Il s'agit de la première baisse significative depuis avril 2011. Et il faut remonter à janvier 2001 pour retrouver une baisse d'une telle ampleur.

Ces chiffres "encourageants (...) justifient la politique conduite depuis un an" et confirment "l’amélioration progressive du marché du travail depuis plusieurs mois", se félicite Michel Sapin. Mais ils "doivent encore être interprétés avec prudence". Les statistiques du ministère font en effet apparaître "une hausse exceptionnellement forte" des sorties de liste faute d'actualisation. 

"Chaque fin de mois, les chômeurs sont tenus de déclarer leur situation auprès de l'organisme. S'ils ne le font pas, ils sont automatiquement radiés des listes, rappelle LeMonde.frD'habitude, autour de 200 000 personnes se retrouvent dans cette situation tous les mois. Mais en août, plus de 277 000 chômeurs ont été radiés pour cette raison, soit près de 40% de plus qu'en juillet." Une variation inexpliquée pour le moment.

Le chômage des jeunes recule à nouveau

Au-delà de cette variation statistique "exceptionnelle", les chiffres du mois d'août montrent que la politique en faveur des emplois aidés commence à produire ses effets. Selon le ministère du Travail, 60 000 emplois d'avenir ont d'ores et déjà été signés. 

Autre bonne nouvelle pour le gouvernement : pour le quatrième mois consécutif, le nombre de jeunes demandeurs d'emploi diminue fortement. De quoi faire dire à Michel Sapin que "s'agissant du chômage des jeunes, l'inversion de la courbe est déjà une réalité". Pour savoir si cette inversion se produira sur toutes les catégories, il faudra attendre les prochains mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.