Bas-Rhin : l'usine Knorr ferme ses portes, un "coup de massue" pour les 261 ouvriers

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Bas-Rhin : l'usine Knorr ferme ses portes, un "coup de massue" pour les 261 ouvriers
France 2
Article rédigé par
C. Arnold, R. Massini, L. Romanowicz, D. Meneu, V. Lavigne - France 2
France Télévisions

Après l’annonce de la fermeture de l’usine Knorr, à Duppigheim (Bas-Rhin), les salariés accusent le choc, vendredi 26 mars. On dénombrait 261 postes sur le site alsacien.

C’est un immense choc qui s’est abattu sur les 261 salariés de l’usine Knorr, à Duppigheim, dans le Bas-Rhin. L’entreprise va en effet être fermée. Le coup est rude pour les intéressés. "Quand on vous annonce après plus de 30 ans d’ancienneté dans l’entreprise que, ça y est, c’est fini… On a vu le bébé naître, on le voit mourir, ça fait quelque chose", témoigne un salarié. 

Triste nouvelle

Un autre évoque "un coup de massue" après avoir appris la triste nouvelle. "On a vraiment été pris au dépourvu", estime un troisième. L’usine est installée dans la ville depuis 1983. On y produit notamment les fameuses soupes liquides. Mais depuis quelques années, la production avait commencé à baisser. De plus, les consommateurs achètent moins de soupes toutes faites et privilégient désormais le fait maison. "Le marché français des soupes est en déclin structurel de 26 %", a précisé le groupe Unilever, qui produit les soupes Knorr. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.