Assurance-chômage : "C'est indécent d'imposer par décret une réforme qui va pénaliser plus d'un million de personnes", estime Sophie Binet

La secrétaire générale de la CGT martèle que la réforme est injustifiée d'un point de vue budgétaire et qu'il faut retirer le décret, annoncé d'ici au 1er juillet par Gabriel Attal.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT, le 14 juin 2024 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"C'est un pur scandale, c'est totalement indécent de dissoudre l'Assemblée nationale et d'imposer par décret une réforme qui va pénaliser plus d'un million de personneset qui nous concerne tous parce que ce sont nos droits", a réagi Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT, vendredi 14 juin sur franceinfo, alors que Gabriel Attal a assuré jeudi sur France Inter que le décret réformant l'assurance-chômage serait bien pris "d'ici au 1er juillet". 

"Cette réforme est d'une violence inouïe, elle est injustifiée d'un point de vue budgétaire parce que les comptes sont au vert", a dénoncé Sophie Binet. On va faire des recours, annonce-t-elle. "Ce qu'il faut c'est envoyer à l'Assemblée nationale des députés qui s'engagent à abroger cette réforme", a estimé Sophie Binet. Le syndicat "va réunir ses instances mardi prochain" pour savoir s'il appellera ou non ses adhérents à voter pour les candidats du Nouveau Front populaire pour les élections législatives "Ce gouvernement est en fin de vie. Ce décret doit l'être aussi."

 Des manifestations sont aussi envisagées. "La CGT ne lâche rien en général. Mais alors là, sur cette question, certainement pas", prévient Sophie Binet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.