Vidéo Clonakilty, la ville irlandaise "autism-friendly" où tout est mis en œuvre pour accepter et mieux insérer les autistes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
"Nous, les Européens"

Les commerçants de cette cité au sud-ouest de la République d’Irlande ont été formés à l’accueil des autistes. Une initiative qui a commencé il y a cinq ans dans un supermarché, grâce à une cliente qui étudiait l’autisme à l’université… Extrait du magazine "Nous, les Européens" diffusé dimanche 21 novembre 2021 à 10h40 sur France 3.

Les parents d’un jeune Irlandais, diagnostiqué autiste à l'âge de quatre ans, ont décidé de rentrer en Irlande, alors qu’ils vivaient en Asie, pour que l'un de leurs trois enfants grandisse dans ce pays "autism-friendly". Et ils se sont installés à Clonakilty, au sud-ouest de l’île, une ville où tout est mis en œuvre pour accepter et mieux insérer les autistes.

Quand Traolach se sent agité, il met son casque pour s’isoler. Le jeu, les autres et les bruits de la rue sont rapidement trop d’informations à gérer pour son cerveau. C’est une surcharge sensorielle qui le stresse. Ce matin-là, le casque auditif qui l’isole ne suffit pas… Il se chamaille avec son frère. Sa maman lui propose de s’asseoir tranquillement sur un banc public pour qu’il se relaxe.

Une lumière spécialement tamisée à certaines heures pour les autistes dans le supermarché

La mère de Traolach n’a pas peur du regard des autres. Ici, personne ne se retourne quand un enfant porte un casque et fait une crise. Les commerçants ont été formés à l’autisme et ont à portée de main de quoi leur venir en aide. Le serveur du café, où s’est arrêtée la famille, apporte une boîte de relaxation qui va aider l’enfant à se calmer. Il y a des balles pour se concentrer sur le toucher et des lunettes spéciales pour se reposer des néons. L’attention portée aux autistes se retrouve sur toutes les vitrines. Tout a commencé il y a cinq ans au petit supermarché de la ville…

Traolach y trouve son chariot sur lequel est accrochée sa liste de courses. Il peut parcourir sereinement les rayons éclairés avec une lumière spécialement tamisée pour les autistes à certaines heures. Ce supermarché familial a inspiré des grandes surfaces dans toute l’Europe. "Mes parents ont eu cette idée grâce à une cliente qui étudiait l’autisme à l’université, dit son propriétaire Eoghan Scally au magazine 'Nous, les Européens' (replay). Quand elle leur a expliqué les changements à faire dans le magasin, on s’est rendu compte qu’ils étaient très simples et qu’ils ne nous coûtaient rien."

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.